BMW Série 1

Berline | Coupé | Cabriolet | ActiveE

BMW Série 1

Message non lupar Pomme01 » 08 Aoû 2007, 11:12

A la "Une" chez BMW


BMW n'avait pas de véhicule dans le segment des compactes. Il y avait bien la Série 3 Compact mais... passons ! Le vide est désormais comblé avec l'arrivée de la Série 1. Pressentie comme outsider pour le titre de voiture de l'année 2005, cette compacte de luxe a la lourde tâche de se mesurer à l'Audi A3, voire à la Golf V, reines de la catégorie.

Image



Petite leçon de français

Image Prononcez "Série Une" ! On ne plaisante pas avec la grammaire chez BMW, la compacte s’accorde en genre et en nombre. La rigueur allemande est bien connue, et BMW ne faillit pas à la règle, surtout quand il s’agit de construire des voitures. Le constructeur munichois qui étoffe sa gamme dans tous les segments (X5, X3, Série 6 ), s'est enfin décidé à chatouiller les constructeurs généralistes sur un terrain qui lui est inconnu, ou presque. Légèrement au-dessus puisqu'elle s'affiche comme une Compacte "Premium", à l'image de l'Audi A3. BMW avait tâté timidement le terrain avec deux générations de Série 3 compact, mais sans réellement creuser. Il fallait préserver l’image de la marque sur un empattement limité. Pas simple. La "une" réussie le pari de réunir les éléments caractéristiques des autres modèles sur 4,23 mètres.



Une audace récompensée

Image

A l’image de la série 5 à sa sortie, le design de la série 1 sort de l’ordinaire. Le designer en chef, Chris Bangle impose de nouveau sa patte. La Série 1 arbore une allure singulière avec son long capot, son porte-à-faux réduit, sa face avant en double-haricot et ses optiques à double feux. Une personnalité bien plus audacieuse que la (trop) classique Audi A3. La preuve : elle devient la première berline de la marque à disposer d’un hayon. Cette 5 portes annonce un volume de coffre de 330 litres et jusqu’à 1150 litres avec la banquette rabattue.

Image A la "Une" chez BMW A l’intérieur, le design est à l’image de la marque : sobre et élégant. On regrettera peut-être la trop grande diversité des plastiques. Sinon rien d’autre à dénigrer. Les rangements sont judicieusement disposés, le compteur à aiguilles blanches agréable à regarder et la position de conduite adaptée à tous les gabarits. Les sièges, semi-baquets sont adaptables en largeur. L’accès aux places arrière en revanche se révèle assez étroit, le tunnel de transmission les encombrant passablement. Moderne, la Série 1 fait l'impasse sur la clé de contact. Pour la remplacer, un simple boîtier qu'on introduit dans un logement à droite du volant. Il n'y a plus qu'à presser le bouton "start" en n'oubliant pas de débrayer. Avare en équipement de confort, elle est livrée sans roue de secours, obligeant le client à recourir à la liste des options. Pas génial pour une voiture dont les prix oscillent entre 21 600 et 31 000 euros.



Un puissant Diesel

Image

Contrairement à Mercedes qui propose désormais des véhicules à traction (Classe A), BMW n’a pas renié la tradition et décline son "petit" modèle en propulsion, et c'est bien au niveau du plaisir de conduite que la Série 1 fait la différence. Trois motorisations sont disponibles sous son capot : 1,6l et 2l (150 ch) essences et un 2l diesel (163 ch). Un 1,8l diesel fera son apparition avant la fin de l'année. Le bloc de 150 ch promet des performances presque dignes d'une sportive. Il abat le 0 à 100 km/h en 10 s. Sa vitesse de pointe atteint les 201 km/h. Pour exploiter au mieux cette mécanique, une boite manuelle à 6 rapports (automatique en option) est proposée avec un étagement favorisant l’agrément. A noter que le châssis semble pouvoir encaisser une puissance et un couple bien supérieur. Un V6 est prévu pour 2005. Disponible actuellement en 5 portes, la série 1 sera certainement déclinée à foison : break, coupé et cabriolet.



Collée à la route

Image

Seule dans la catégorie à proposer une transmission aux roues arrière, la Série 1 se détache au niveau du comportement. La propulsion et la structure de caisse très rigide constituent une bonne base de départ. Liée à des trains roulants rigoureux, une direction très précise, des suspensions fermes voire un peu trop et une répartition des masses optimale, la petite BMW continue le sans faute. Avec toutes les aides à la conduite (contrôle de stabilité, assistance au freinage système anti-dérapage) dont sont friands les constructeurs germaniques, il n’y a plus grand chose à craindre en matière de comportement routier, même sur chaussée humide ou verglacée.

Image A la "Une" chez BMW Mais attention, jamais au détriment du plaisir de conduite. L’allemande braque facile, un vrai régal en ville. Son diamètre de braquage réduit facilite les manœuvres. Le freinage, qui ne manque pas de mordant, permet à l’auto de s’arrêter à tout instant et avec endurance. Des feux stop bi-intensité indiquent le degré de freinage aux automobilistes suivant la voiture : normal ou d’urgence. Le moteur plein d’énergie est associé à une boite six dont les derniers rapports traînent un peu en longueur. Un brin de déception, mais rien de dramatique compte tenu de sa vocation première : le Grand Tourisme. D’ailleurs c'est clairement le créneau mis en avant au niveau de la motorisation, car la version la plus puissante de la gamme est dotée d'un bloc diesel (163ch).



La BMW Série 1 en 10 chiffres-clés :

Longueur : 4,23 m
Largeur : 1,75 m
Hauteur : 1,43 m
Diamètre de braquage entre trottoirs : 10,7 m
empattement : 2,66 m
volume du coffre (en litres) : 330 à 1150
capacité du réservoir (en litres) : 50
consommation mixte (l/km, selon norme) :
116i : 7,5
120i : 7,4
118d : 5,6
120d : 5,7
poids à vide : 1 335 kg
prix : à partir de 21600 €



A retenir

Considérée comme un coup de poker par le constructeur munichois, la Série 1 devrait s'attirer les faveurs d'une nouvelle clientèle résolument jeune qui n'avait pas jusque là les moyens de s'offrir une BMW. Mais les futurs propriétaires devront allonger la monnaie pour acquérir un certains nombre d’options qui feront de la série 1 une vraie BMW. Encore plus qu'une A3, et sans comparaison avec une C4 ou une Focus, elles aussi diablement homogènes.


source : caradisiac
Pomme01
Automobiliste
Automobiliste
 
Messages: 51
Inscription: 29 Jan 2007, 08:01
Localisation: j'suis cachée
Voiture: Qashqai
Moto:

Re: BMW Série 1

Message non lupar lucien » 15 Jan 2013, 10:42

Elles sont sympas aussi les BMW.
J'ai fait un tour la semaine dernière dans un show room BMW... Les véhicules sont juste magnifiques.
Avatar de l’utilisateur
lucien
Piéton
Piéton
 
Messages: 10
Inscription: 11 Jan 2013, 11:31
Prénom:: lucien
Voiture: mercedes
Moto:


Retourner vers Série 1
Retourner vers Index du forum

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron