Plaques d'immatriculation : la guerre est déclarée

Forum ou vous trouverez toutes les démarches administratives et les infos sur l'immatriculation de vos véhicules

Plaques d'immatriculation : la guerre est déclarée

Message non lupar philmour » 22 Avr 2008, 01:10

La réforme des plaques d'immatriculation sera mise en place à partir du 1er janvier prochain. Le numéro du département disparaîtra sur les automobiles, à la faveur d'une plaque plus anonyme que les véhicules pourront conserver durant toute leur existence. Un collectif parlementaire est parti en croisade contre cette mesure, au nom de l'identité des départements.

Monsieur le député a une dent contre le jargon administratif. "Au train où vont les choses, râle Richard Mallié, bientôt on nous appellera tous par nos numéros de Sécu et on oubliera nos prénoms!" Comme une poignée de présidents de conseils généraux entrés en rébellion au début de l'hiver, cet élu UMP des Bouches-du-Rhône vient de créer un collectif parlementaire pour lutter contre la suppression annoncée des numéros des départements sur les plaques d'immatriculation.

Image

Dès l'an prochain, les petits rectangles d'acier apposés sur les voitures neuves seront ornés d'une suite de lettres et de chiffres anonymes (sur le modèle AA-123-AA), sans identification locale. Les véhicules anciens ou achetés d'occasion seront progressivement concernés, à la faveur des ventes et des modifications de carte grise. "C'est une mesure technocratique. En s'attaquant au numéro, on touche au département lui-même et donc à l'identité des gens. Il y a un côté affectif là-dedans..."

En clair, l'infatigable Richard Mallié, couronné "député le plus actif de France" par le magazine L'Express en 2006, défendra bec et ongles ses souvenirs d'enfance, par fidélité au minot de la Côte d'Azur qui jouait avec sa soeur à pister les bagnoles des Parisiens: "C'est ça, la France. Une seule République mais des gens différents." En quelques jours, l'appel a reçu le soutien de plus de 10% des députés. "Il y a des collègues de droite mais aussi de gauche. C'est une histoire de coeur, qui transcende les partis."

UN NUMERO FACULTATIF

Au ministère de l'Intérieur, où la réforme a été mitonnée, la raison prime le coeur. On martèle que la réforme du système d'immatriculation des véhicules (SIV), qui sera mise en place à partir du 1er janvier 2009, s'imposait: "Cela se fait dans toute l'Europe, en Allemagne, en Italie, en Espagne." Et l'on vante les mérites du nouveau dispositif. Plus rationnel - une voiture gardera la même immatriculation tout au long de sa vie même en cas de changement de propriétaire - et plus simple : un véhicule neuf sera immatriculé par informatique via le concessionnaire, et l'acheteur sera dispensé de faire la queue au service des cartes grises.

"Notre système était à bout de souffle, argue-t-on place Beauvau. A Paris, par exemple, il y a tellement de voitures que, dans quelques années, les immatriculations seraient devenues illisibles." Oui, mais le coeur dans tout ça? Le ministère de l'Intérieur a imaginé une parade pour les nostalgiques des deux chiffres: un numéro de département - facultatif - pourra figurer à droite de la nouvelle immatriculation...

Seraient-ils donc à côté de la plaque, voire franchement rétrogrades, les élus frondeurs ? "Le problème peut paraître dérisoire mais il faut le replacer dans un contexte de procès global fait au département, dont on dénonce la désuétude et l'inutilité. La commission Attali a récemment proposé sa suppression au profit des régions. Je ne serais pas étonné que cette réforme soit un ballon d'essai pour tester les réactions des Français à ce sujet", estime Pierre Allorant, maître de conférences en histoire du droit à l'université d'Orléans.

UNE OFFENSIVE CONTRE LES DÉPARTEMENTS

A en croire les membres du collectif parlementaire, qui assurent relayer un mécontentement né sur le terrain, les Français sont très attachés au système actuel. "Ça permet aux gens d'engager la conversation sur les parkings d'autoroute, ça occupe les enfants qui jouent à reconnaître les plaques durant les longs trajets", rappelle Alain Vidalies, député PS des Landes (40). Selon un sondage publié à l'automne par le quotidien Ouest-France, 64% des personnes interrogées regrettent la disparition du code départemental.

"Les Français tiennent aux départements créés pendant la Révolution. La IIIe République a renforcé cet attachement, notamment en faisant apprendre aux écoliers les numéros des départements. Le rapport Mauroy sur l'avenir de la décentralisation avait bien montré en 2000 ce lien très supérieur à celui pour la région, perçue comme éloignée et technocratique", confirme l'universitaire Pierre Allorant. Pour lui, supprimer la plaque départementale revient à "brouiller un repère de l'identité au moment où la mondialisation est particulièrement anxiogène".

Le député Michel Lefait a été l'un des premiers à lancer la fronde contre la suppression des numéros sur les plaques minéralogiques au conseil général du Pas-de-Calais (62), dont il est le vice-président. Pour lui aussi, la guerre des plaques masque une offensive dangereuse contre les départements: "Il faut défendre ces structures providentielles de proximité. Les gens les apprécient car elles versent de nombreuses prestations sociales. Et la proximité, c'est primordial, comme le démontre le succès incroyable du film de Dany Boon." Michel Lefait a déjà suggéré de faire fabriquer pour cet été des tee-shirts qui seront vendus sur les plages du département: "Ch'ti 62, c'est nous."

donnez votre avis ici
Codes de réduction
Nous contacter
Vous cherchez une RTA, cliquez ICI
Devis gratuit avec REPARMAX
philmour
Schumi
Schumi
 
Messages: 8465
Images: 74
Inscription: 19 Jan 2007, 23:30
Voiture:
Moto:

Message non lupar molodoy » 16 Mai 2008, 13:33

personnellement je trouve sa navrant, car la plupart des departement que je connais sont grace aux plaques que mon pere s'amusais a m' apprendre :D

nous sommes en train de perdre toutes identité aussi bien regionales que nationale et je ne pense pas que se soit une bonne chose :roll:

se qui a de sur c'est que je prendrais l'option departement sur les nouvelle plaques moyennant finances bien sur :evil:
Codes de réduction
Nous contacter
Vous cherchez une RTA, cliquez ICI
Devis gratuit avec REPARMAX
791
Avatar de l’utilisateur
molodoy
Concessionnaire
Concessionnaire
 
Messages: 3559
Images: 76
Inscription: 13 Jan 2008, 23:27
Localisation: savoie
Prénom:: seb
Ville: proche d'une buvette
Voiture: citroen berlingo
Moto:
Musique: hard rock

Publicité

Message non lupar sniper14610 » 17 Mai 2008, 02:19

Tout à fait d'accord avec toi Molodoy, et en plus on ne pourra plus dire "ces con de **** il ne savent pas conduire" :lol:
@+Luc
Vous vendez ? Vous achetez ? Vous recherchez?
Venez visiter mon site de petites annonces.
Image

Image
Image


Image Image
Avatar de l’utilisateur
sniper14610
Apprenti mécano
Apprenti mécano
 
Messages: 103
Inscription: 01 Oct 2007, 11:33
Localisation: caen
Voiture:
Moto:

Publicité

Message non lupar philmour » 17 Mai 2008, 07:14

sniper14610 a écrit:
Tout à fait d'accord avec toi Molodoy, et en plus on ne pourra plus dire "ces con de **** il ne savent pas conduire" :lol:
@+Luc

ouaih! sur que ça nous manquer ! :wink1: :mdr:
Codes de réduction
Nous contacter
Vous cherchez une RTA, cliquez ICI
Devis gratuit avec REPARMAX
philmour
Schumi
Schumi
 
Messages: 8465
Images: 74
Inscription: 19 Jan 2007, 23:30
Voiture:
Moto:

Publicité

Message non lupar Pollux » 17 Mai 2008, 14:18

Ben moi je n'y comprendrais plus rien :'( !
Merci quand meme phil :wink1:
Codes de réduction
Nous contacter
Vous cherchez une RTA, cliquez ICI
Devis gratuit avec REPARMAX
Pollux
Garagiste
Garagiste
 
Messages: 1637
Inscription: 20 Mar 2007, 20:33
Localisation: SUISSE-VD
Voiture: Beetle ABT
Moto:

Publicité


Retourner vers Démarches administratives | Immatriculation
Retourner vers Index du forum

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités